Quelles sont les personnalisations possibles de sa plaque d’immatriculation ?

Transports et équipement » Véhicule » Quelles sont les personnalisations possibles de sa plaque d’immatriculation ?

La plaque d’immatriculation est un élément obligatoire que doit avoir chaque voiture circulant légalement. Pour la rendre plus gaie, certaines personnes décident de la personnifier en y rajoutant quelques accessoires. Cependant, la personnalisation est encadrée par une législation listant clairement les autorisations et les interdits. 

Inscrire un logo régional et un numéro de département 

Depuis 2019, lors des achats de plaque d’immatriculation, tout automobiliste peut adopter un logo régional à apposer sur sa plaque. Cette action est inconsidérée comme un tunning de la plaque, mais plutôt comme un signe culturel distinctif. Ainsi, le logo régional apposé sur la plaque personnalisée peut ne pas être celui de la région où vit le conducteur. Ce dernier est libre de retenir une région selon ses propres convictions et préférences. Il en est de même pour le numéro du département qui figurera sur la plaque personnalisée après le tunning. Il faut rappeler qu’une fois ce numéro choisi, sa modification n’est plus possible. 

Parfois, certaines personnes enfreignent cette disposition et modifie le numéro de département préalablement inscrit sur la plaque d’immatriculation d’origine. Lors des contrôles policiers, ils peuvent se retrouver face à des agents conciliants qui laissent passer. Tous ne bénéficieront, cependant pas de la même chance, car certains gendarmes peuvent délivrer une verbalisation dans ces cas. 

personnalisation de plaque d'immatriculation

Calligraphier un texte sur la plaque d’immatriculation 

En matière de tunning, cette disposition est expressément imprévue, mais ne constitue pas pour autant un interdit. Si vous souhaitez obtenir une plaque personnalisée, vous pouvez inscrire un texte très sobre sous le numéro de votre plaque d’immatriculation. Il ne doit pas cacher tout ou partie de la plaque et doit posséder une taille nettement inférieure à celle de la plaque. L’écrit doit être aussi court pour ne pas surcharger votre plaque d’immatriculation. Globalement, le mot d’ordre pour cette personnification est la discrétion. 

Les interdits en matière de personnalisation de plaques d’immatriculation 

En dehors des deux formes de tunning de plaques d’immatriculation ci-dessus citées, aucune autre forme de personnalisation n’est tolérée. Le cas échéant, l’automobiliste pourrait écoper d’une verbalisation suivie du paiement d’une amende dont le montant peut égaler 375 euros. Plus précisément, il est formellement interdit de coller sur votre plaque tous types d’autocollants. Ceux-ci concernent notamment les emblèmes de club de sport, les personnages préférés de fictions, les stickers fantaisistes, etc. 

Outre les autocollants, il est également interdit aux conducteurs d’user de quelque moyen que ce soit pour masquer un pan de leur plaque d’immatriculation. Autrement dit, cette dernière doit être parfaitement identifiable avec une lisibilité claire de tous les caractères. Ceci dit, en cas d’usure de la plaque, il est impératif de la faire remplacer. 

Par ailleurs, il y a une exception en ce qui concerne le tunning des voitures de collection. Elles doivent garder leur cachet et leurs histoires pour rester authentiques au fil des années. Pour ce faire, la législation les exclut des règles à respecter impérativement pour posséder une plaque personnalisée. Les propriétaires ont en conséquence le champ un peu plus libre pour les personnifier. 

Si vous souhaitez obtenir une plaque d’immatriculation, il est important de tenir compte du champs d’action que vous laisse la loi.

Quelles sont les personnalisations possibles de sa plaque d’immatriculation ?
Retour en haut